samedi 16 juillet 2011

La belle Provence

Miss À tout oiseau avait très envie d'aller en Provence à cause des éloges de son ami M. Juju originaire de la région PACA (Provence - Alpes - Côte d'Azur). Miss ATO a aussi découvert lors d'un précédent voyage à Amsterdam qu'elle n'aimait pas voyager seule. Alors lorsqu'elle m'a invitée à aller en Provence, je me suis dit pourquoi pas! Il y avait sûrement plus à découvrir que ce que j'avais vu dans mon voyage de groupe scolaire en 1998. Je peux maintenant avouer que je ne m'étais pas trompée sur ce point!

M. Juju nous a préparé tout un itinéraire, incluant l'hébergement chez sa maman M, la navette jusqu'à l'aéroport grâce à A, le conjoint de M, et les services de guides touristiques de M&A qui ont quand même apporté leur touche personnelle en ne suivant pas l'itinéraire à lettre. Bref, nous avons été traitées comme des princesses du début à la fin, peut-être mis à part par British Airways qui manquait d'appareils le jour de notre départ ce qui a retardé notre vol d'une heure. Par chance, nous avions réservé une chambre d'hôtel à côté de l'aéroport puisque le vol arrivait déjà assez tard en fin de soirée. M&A sont donc venus nous chercher le lendemain matin.

Premier arrêt, Avignon et son fameux pont. Ce sera notre seul arrêt en ville et la seule chose que j'avais déjà vue lors de mon précédent voyage en Provence au siècle dernier alors que j'avais pris des photos avec un appareil-photo jetable. Afin de bien partir la journée, nous avons commencé par un arrêt dans un café et nos hôtes n'ont pas été très étonnés que les Québécoises qu'ils hébergeaient étaient devenues de vraies Anglaises d'adoption lorsque nous avons commandé du thé! Nous avons ensuite visité le jardin du Palais des Papes et les rues avoisinantes, et ce, jusqu'au fameux pont. La première fois que je l'avais vu, je me souviens ne pas avoir été aussi étonnée de voir qu'il n'en restait que la moitié, car mon enseignante de maternelle nous avait dévoilé le punch alors que nous apprenions la fameuse chanson! D'ailleurs, j'avais aussi appris qu'on ne dansait pas dessus, mais bien DESSOUS. Nous avons ensuite fait la visite du Palais des Papes, mais nous avons évité l'audioguide, car nous ne voulions pas trop faire languir M&A qui ont préféré nous attendre à l'extérieur. Le Palais des Papes a été la résidence des papes au XIVe siècle. Il est maintenant converti en musée et en salle de spectacle en plein air où se tient d'ailleurs le Festival d'Avignon.

En sortant du palais, nous avions comme un petit creux, M&A nous ont donc conduite vers une superbe terrasse à Bonnieux avec une vue de la région tout à fait majestueuse. De là, on peut apercevoir le village de Lacoste (rien à voir avec les polos aux petits crocodiles) où se trouve le château du Marquis de Sade, qui a été acheté par Pierre Cardin. Ce dernier est tellement tombé sous le charme de Lacoste qu'il est pratiquement en train d'acheter le village entier. Il voudrait en faire un attrait touristique de luxe, mais cela ne semble pas faire le bonheur des villageois qui se sont opposés à la construction d'un golf.


Après notre délicieuse pizza à Bonnieux, nous avons finalement pris le chemin de la maison de M&A à Apt, le gros village de la région. Pendant que M est partie faire les courses, A nous a présenté à son ami qui possède une boutique de jolis produits provençaux, savons à l'huile d'olive, lavande, céramiques décorées de cigales et j'en passe. Alors pendant que nous, les filles, nous magasinons, A est allé prendre un coup et nous avons vite réalisé qu'en Provence on s'arrête souvent pour boire, mais que ce n'est pas nécessairement pour boire de l'alcool. C'est comme ça que Miss ATO et moi avons pu découvrir les petits jus Pago. Mmmm du jus de fraise naturel, je crois que ça faisait depuis la Corée du Sud que je n’en avais pas bu...

À la maison, j'ai redécouvert un plaisir de l'été que je ne pratique pas assez souvent à Londres malgré ma grande terrasse, c'est de pouvoir manger à l'extérieur pour tous les repas de la journée.  L'avantage aussi avec la Provence, c'est l'absence de moustiques et autres bestioles du genre. Je crois qu'une abeille a osez venir nous déranger, mais pour ça je peux juste blâmer le miel de lavande! Le miel de lavande qui est très bon en passant, si vous êtes amateur de miel et que vous passez par la région, je vous le recommande fortement. Moi je ne mange pas assez de McCroquettes dans une année pour rentabiliser un tel achat. Si nous n'avons pas eu de la visite de petites bestioles volantes, on pouvait voir voler furtivement d'arbre en arbre des chauves-souris dans la pénombre. Je ne pense pas avoir déjà vu de chauve-souris d'aussi près. Il y a une première à tout il faut croire.

Apt est réputée pour son marché du samedi matin. Nous n'avons pas manqué notre chance et nous sommes allées y faire un tour. Naturellement, pendant ce temps M&A buvaient un coup au bar du frère d'A. Dans ce marché, on trouve simplement de tout: fruits, légumes, épices en vrac, vêtements, souvenirs, bijoux et toutes autres sortes de babioles. Le marché était bondé, je ne m'attendais pas à voir tant de monde. Il y avait aussi beaucoup de touristes. Mis à part nous deux, A nous a dit qu'il y avait beaucoup d'Allemands, de Belges flamands et d'Américains, sans oublier les bus de Japonais en visite éclair venu voir un champ de lavande. Puis la pluie est arrivée et le marché s'est vidé. Pas très impressionnées par la pluie, nous avons poursuivi notre visite. Rendez-vous au bar du frangin d'A, nous nous sommes fait accuser d'avoir amené la pluie dans nos valises... Non, on vous le jure, on essaye de la fuir la mautadine de pluie.

Si au départ, nous avions voulu louer une voiture, M. Juju nous a dit que ce n'était pas nécessaire puisque M nous prêterait la sienne sans problème. Disons que cela stressait Miss ATO, moi, je n’ai toujours pas le permis, alors ça règle le problème! Miss ATO a quand même eu droit à une petite leçon de conduite en campagne provençale remplie de ronds-points 101 de la part d'A avant d'aller faire l'itinéraire Google Map de M. Juju. Un mot aura marqué cette balade en voiture, c'est hiiiiiii. Hiiiiiii il y une voiture qui arrive dans le sens inverse, hiiiiiii c'est donc ben étroit cette rue-là, hiiiiiii il y a une falaise. Nous avons eu pas mal plus peur que mal, et moi en fait, je n’ai pas eu peur, Miss ATO a fait ça comme une pro!

Premier arrêt sur l'itinéraire après avoir fait quelques tours dans le rond-point parce que je ne voyais pas où se trouvaient les numéros des routes sur les poteaux: Roussillon. Roussillon est un village où l'on retrouve toutes les teintes d'orangé possible. La région est riche en ocre et on l'utilise à toutes les sauces. Le tourisme est d'ailleurs très centré sur l'ocre. M&A nous ont bien averti: « L'ocre, ça tache, faite attention où vous mettez les pieds. » Nous avons donc préféré ne pas faire la visite de la carrière. C'est en quittant Roussillon que le soleil a redaigné se pointer le bout du nez.


Notre deuxième arrêt: Gordes, un village littéralement perché dans le roc. Deux mots: magnifique et impressionnant! Nous sommes arrivées vers la fin de l'après-midi et disons que le village commençait à fermer ses portes pour la nuit. On a aussi pu imaginer qu'il y avait eu un mariage ou autre événement mondain, car on apercevait des filles agrippées à leurs mecs en costard. Pas facile de marcher sur des rues en pavé en pente de 45 degrés quand tu portes des talons aiguilles de 4 pouces (11 cm pour mes lecteurs du système métrique). Nous avons aussi été étonnées de voir une des filles porter un fascinator, il faut croire que cette tradition anglaise commence à traverser les frontières. Un effet Kate Middleton? Peut-être...

Après Gordes, nous avons fait une première entrave à l'itinéraire de M. Juju en nous dirigeant vers l'abbaye de Sénanque. Je crois que c'est l'endroit où j'ai entendu le plus de "hiiiiiii" et avec raison! Je ne pense pas avoir vu une route si étroite, en pente avec une falaise d'un côté (sans petite clôture sur le bord) et une paroi rocheuse de l'autre. Il y avait même des refuges (un petit accotement pouvant accueillir une voiture) à tous les 150 mètres pour laisser passer les voitures en sens inverse. Heureusement pour nous, nous n'avons croisé personne sur la route, mais nous avons redouté ce moment durant toute la descente. Ce n'est qu'en arrivant en bas près de l'abbaye que nous avons remarqué que la route avait été transformée en sens unique! Fiou!

Arrivées à l'abbaye, il était trop tard pour les visites guidées, cela allait au lendemain. Nous avons dû nous contenter du superbe paysage extérieur. C'était quand même dommage que la lavande ne soit pas encore très fleurie.

Comme la journée avait passé très vite, nous avons donc écourté l'itinéraire prévu à l'horaire. De retour à Apt, nous étions attendues pour nous rendre à un vernissage (oui nous sommes très jet-set!) qui se déroulait à l'imprimerie qui est installée dans une ancienne usine de fruits confits. La grande cheminée de briques à l'extérieur du bâtiment ne permet pas de renier le passé de l'établissement. Apt est d'ailleurs réputée pour ses fruits confits.

La soirée s'est bien déroulée, nous n'avons pas abusé du « ponche » (nous l'avons prononcé à la française, question de nous faire comprendre), moi j'ai peut-être abusé du buffet, mais bon ça n’étonne personne!!! Bref, tout Apt était là ou c'est l'impression que nous avons eue, vu que tout le monde connaît M&A. M a été la propriétaire du cinéma d'Apt pendant de nombreuses années. Elle a vendu la licence d'exploitation il y a deux ans afin de pouvoir prendre une retraite bien méritée. Comme elle est toujours propriétaire des lieux, nous avons pu aller faire une petite visite, et tout cela juste à temps avant que le cinéma ne passe au mode numérique à l'automne. Adieu projecteurs, bobines, pellicule…


Voilà ce qu'on peut appeler un samedi bien rempli. Eh, bien le dimanche l'a été aussi. Nous nous sommes quand même permis de faire la grasse matinée. Après un copieux petit déjeuner, pris à l'extérieur bien sûr, nous sommes reparties sur la route avec nos deux guides locaux. Direction, Goult, autre petit village tranquille de la région. En ce dimanche matin, mis à part au Café de la poste, le village était désert. Parfait pour faire des photos dignes de cartes postales! Goult possède aussi un très joli moulin, peut-être s'agit-il de celui d'Alphonse Daudet et de ses Lettres de mon moulin, qui sait?


Nous sommes ensuite aller faire un tour au marché paysan de Coustellet où la tante de M. Juju vend son fromage de chèvre artisanal. Mais juste avant, nous, les filles, avons fait un petit détour par le Musée de la lavande. Nous sommes contentées de faire un tour dans la boutique où une petite vendeuse nous a fait un exposé sur la différence entre la lavande et le lavandin et sur les multiples propriétés de l'huile de lavande. Bref, nous n'avons pas eu besoin de visiter le musée après cela et nous nous sommes laissées tenter par l'achat d'une fiole d'huile de lavande. Merci M.

Nous sommes allées rejoindre A au marché qui nous attendait au kiosque de fromage de chèvre de P, la tante de M. Juju. Miss ATO était bien contente de voir que l'écharpe achetée la veille à Apt était toujours le même prix. Nous avons également goûté un excellent miel de lavande. Puis c'était déjà le temps de boire un coup! Nous nous sommes donc dirigés vers le village de Les Beaumettes où Miss ATO a décidé de faire sa vraie Provençale et a commandé un pastis. Après cette petite pause repas, nous nous sommes dirigés au Mas Alegre où P tient sa fromagerie artisanale et qui sert aussi de demeure familiale. Superbe domaine rustique, des fois j'avais l'impression de faire un retour dans le temps tellement on ne s'y sent pas en 2011. Nous sommes allés visiter les chèvres qui ont pris la pose pour nos photos. 

 
Au Mas, nous nous sommes fait conseiller d'aller visiter le village de Menerbes, ce que nous avons fait, mais je dois avouer que j'ai préféré les suggestions de M. Juju jusqu'à présent. D'ailleurs, il nous restait encore une chose à faire et c'était de monter sur le rocher de Saignon, où la vue sur la région est, ma foi, plus qu'ordinaire, vous ne trouvez pas?

Trêve de plaisanteries, nous avons fait quelques arrêts en route vers le rocher pour aller voir des champs de lavande. J'en ai profité pour faire un hommage à tous les touristes asiatiques et j'ai pris une photo avec une pose digne des leurs.

Nous avons aussi découvert des bories dans un champ de lavande. Il s'agit de huttes en pierres sèches sans mortier qui sert d'abris aux bergers et autres travailleurs de champs.


Voilà, c'est pas mal comme ça que se termine notre aventure provençale. Puisque nous prenions l'avion assez tôt en après-midi, nous avons pris notre temps pour nous préparer le matin. Nous en avons quand même profité pour faire une dernière ballade à pied à Apt et faire trempette dans la piscine. Je m'étais vantée toute la semaine au bureau que j'allais me baigner tout le week-end, mais comme nous avions apporté le froid avec nous, cela était plutôt difficile. Je n'allais donc pas rater ma chance et je me suis baignée!

Il y avait tellement de belles choses à voir que j'ai dû faire deux albums! N'hésitez pas à aller consulter le premier et le deuxième album sur la Provence.

Je termine ce billet en remerciant nos hôtes M&A, ainsi que notre guide virtuel M. Juju, de leur immense générosité et de leur accueil incroyable. J'ai passé de très belles mini-vacances en Provence. Au plaisir de vous revoir à Londres, à Montréal ou en Provence.

2 commentaires:

  1. Tres interessant!!! Et les photos sont superbes!!

    RépondreSupprimer
  2. sympa ton blog et de belles photos de la région ..
    Bon courage pour ton été londonien !
    a bientôt peut être
    Michèle

    RépondreSupprimer