dimanche 17 juillet 2011

Loin loin dans les Cornouailles

Beaucoup de noms de ville au Canada ont en fait des origines européennes et surtout britanniques. C'est le cas de Cornwall en Ontario qui tient son nom d'une région dans la pointe sud-ouest de la Grande-Bretagne. Je ne suis jamais allée dans cette ville d'Ontario, mais j'ai du mal à m'imaginer que les paysages ressemble à ceux de la région de Cornwall (ou Cornouailles en français) ici.

Qui dit belle région, dit pas nécessairement facile d'accès! Pour me rendre à Newquay, j'ai dû prendre le train pendant 5h30, dont la dernière heure s'est écoulée au compte-gouttes vu que le train allait à pas de tortue, soit 30 km/h. J'ai quand même eux droit à de splendides paysages en chemin, particulièrement à Plymouth et à Exeter.

Je suis arrivée à Newquay sous une averse torrentielle, ce qui n'était pas de bon augure, puisque Newquay c'est une ville de plage et de surf. Heureusement, ce fut une averse passagère. Le soleil est vite ressorti, car j'ai joué avec le destin en appliquant la loi de Murphy à l'inverse. Si on n'apporte pas son parapluie, c'est sûr qu'il va mouiller. Alors moi j'ai fait ma fin finaude et j'ai amené mon parapluie et mon imperméable, mais j'ai laissé ma crème solaire à la maison. Voilà, il a fait un très beau soleil toute la fin de semaine. La preuve:

D'ailleurs le combo soleil/vent est très trompeur. On regarde la météo, il fait 17°C, donc dans mon livre à moi, pas très chaud, mais le soleil brille. On prend son courage à deux mains, on se met en bikini et on va à la plage, on apporte son kangourou, juste au cas! On s'installe sur la plage, on est bien malgré le vent, les passages nuageux nous rappellent qu'il fait juste 17°C, brrr. On reste quand même étendue toute l'après-midi sur la plage et quand on revient le soir, oh surprise, on a l'air d'un homard!!!! Heureusement pour moi, j'ai une peau bronze plus qu'elle ne brûle, donc deux jours plus tard j'avais qu'un beau hâle. Une semaine plus tard, par exemple, j'ai l'air de muer tel un serpent, tellement je pèle.

Ce week-end-là, c'était Surf Night, une compétition de surf de nuit à la plage de Fistral. Surf la nuit, mais on n'y voit rien me direz-vous? Oui, c'est pour ça qu'on installe de puissants projecteurs en direction de la mer. L'effet est un peu surréaliste, mais le concept très original.

Fistral est une plage reconnue pour la qualité de ces vagues, c'est le meilleur endroit où faire du surf en Grande-Bretagne, dit-on. Bon, là je vais être un peu rabat-joie, je sais pas si je n'étais pas là au bon endroit au bon moment, mais je n'ai pas eu l'impression que les vagues étaient si extraordinaires que ça... m'enfin. C'était quand même spectaculaire, j'y suis retournée le lendemain aussi, mais plus tôt cette fois donc j'ai eu droit au coucher de soleil sur le bord de la plage, sublime!

J'ai écouté un peu la coupe Davis de tennis vendredi soir à l'auberge pour me rendre que je ne comprenais pas grand-chose à ce sport, mais aussi pour constater qu'Andy Roddick pouvait frapper des balles de service à une vitesse de 145 mph (près de 230 km/h). Ce qui veut dire que ses balles de tennis voyagent plus vite que le train qui se rend à Newquay qui a atteint une vitesse de 120 mph une fois au cours du trajet!!! J'étais un peu dépassée par les événements, juste un peu.

Comme j'avais l'air d'un homard rendu au dimanche, j'ai préféré éviter la plage. Juls à la réception de l'auberge m'a donc proposé d'aller au zoo, un des plus grands du Royaume-Uni. Je me suis donc diriger vers le zoo et j'ai découvert un autre côté de Newquay qui n'a rien à voir avec la plage ou le surf, simplement une belle petite ville paisible où il semble faire bon vivre!


Le zoo était effectivement très intéressant. Pas aussi grand que celui de Londres, mais quand même. Question de goûts personnels, il manque peut-être juste une ou deux girafes à ce zoo. Je suis arrivée juste à temps pour l'heure du repas des lémurs. Disons qu'ils avaient l'air de vrais gloutons une fois leur plat de fruits et de légumes arrivé.

En sortant du zoo, j'ai fait LA découverte de la fin de semaine. Il y avait une petite maison haut perchée dans la côte, qui est en fait le Trewyth Cafe et qui offrait un cornish cream tea. Tiens ça tombe bien, j'ai faim! Un vrai régal de princesse anglaise, deux scones fait maison (rien à voir avec les scones qu'on trouve au Canada...), de la confiture aux fraises (oh oui maman, je mange de la confiture maintenant!), de la clotted cream (en français c'est crème caillée, c'est un peu moins appétissant), de vraies fraises et un bon thé Earl Grey. Bon là je vous entends déjà dire, mais c'est quoi au juste de la clotted cream? En fait, c'est très particulier aux régions de Cornwall et de Devon comme crème, si j'essaye de vous expliquer ça le plus facilement, c'est une crème fouettée épaisse, mais qui a presque une consistance de beurre. Je ne sais pas si ça a du sens pour vous, mais ça rend mes papilles et mon estomac heureux et c'est cela qui compte!

Ce cream tea était vraiment excellent, ça a fait du bien dans ma journée vous pouvez pas savoir comment. Je l'ai dit à la petite madame qui tient le Trewyth Cafe, c'était vraiment un des meilleurs que j'ai goûté, sinon le meilleur. J'ai dû rouler jusqu'au l'auberge tellement j'avais juste trop mangé, mais c'était tellement bon!!!!! Il était déjà le temps pour moi de retourner faire 5h30 de train pouet pouet pour rentrer à la maison. Je ne suis pas sûre qu'on se verra de sitôt Cornwall, tu es loin et le train est très lent... mais j'étais bien contente de faire ta connaissance quand même!

1 commentaire:

  1. Le train pouet pouet! Hahahahaaa! Ça qualifie super bien les services de VIA Rail...

    Excellent article!

    RépondreSupprimer